Qu'avons-nous fait en 2007 ?

Nous avons été invités à faire une conférence à Versailles lors du procès en Cour d'Appel des 9 de Guyancourt, à Paris à l'invitation d'une AMAP, à l'université de Paris-Tolbiac, à Paris pour une conférence débat, une conférence dans les locaux de l'Ecole des Sciences Politiques, un diner-débat à Ivry à l'invitation d'une AMAP, et enfin un autre diner-débat à Paris.

Pour des raisons contingentes de logistique, nous n'avons pu être présents qu'à un seul salon Vivez Nature à Paris, ainsi qu'une forte présence au salon de l'agriculture. Dans ces deux salons nous avons pu sensibiliser un public pas toujours suffisamment informé du caractère multiforme des OGM.

Nous avons été invités sur une chaine de télévision locale Tvfil 78 à l'occasion du procès de Cour d'Appel sus-mentionné, et deux télévisions en rapport avec le monde paysan nous ont demandé d'exprimer nos points de vue sur les OGM.

Nous avons également été invités sur Radio Enghien.

Nos partenariats et collaborations avec les autres associations continuent, ce qui prouve que notre positionnement plus large que de voir les OGM uniquement comme un enjeu agricole ou alimentaire (déjà vaste !) doit se poursuivre.

Enfin, le président de l'association a été coauteur d'un livre intitulé Agriculture, développement durable et mondialisation Ed Colophon avec Antonio García Velásquez, Pierre Gevaert, Thierry Laureys et Riccardo Petrella. L'association vend ce livre dans les salons. Il ne fait bien sûr pas l'éloge du développement durable, qui est la tarte à la crème des bien pensants qui voudraient que le monde entier soit sous le joug du modèle industriel.

Fait à Paris le 8 octobre 2008


« ... à chaque innovation des sciences et des techniques, ce sont les mêmes grosses ficelles qu'on débobine: demain, la physique, la chimie, la biologie auront vaincu la misère, la maladie, la faim et ? pourquoi pas? ? la mort elle-même. Rire de ces sornettes toujours démenties, c'est être rétrograde, «obscurantiste», comme dit le brillant Glavany, c'est aller contre l'esprit démocratique du temps, qui se nourrit d'espoir et de participation «citoyenne». Et cela, alors même que nous pouvons juger sur pièces des résultats concrets du millénarisme de la science industrielle ? nonobstant d'autres nouveaux virus, des prions inédits, l'intensification du rayonnement ultraviolet, ou tout autre désastre qui permettra aux nouvelles générations de chercheurs d'exercer leur ingéniosité dans ce gigantesque laboratoire-usine qu'est à leurs yeux la Terre.
Ce scientisme utilitariste est réducteur, qui ne croît comprendre que lorsqu'il croît dominer, ne sait rien imaginer qui soit gratuit, non brevetable, non manipulable; il regarde avec haine tout ce qui, dans la nature, contredit encore la pauvreté de la survie industrielle. Il a expliqué aux parents que le cerveau est un ordinateur et le corps une voiture, désormais livrée avec pièces de rechange; il enseigne maintenant aux enfants que la cellule est une «machinerie génétique», et une mitochondrie une «centrale» énergétique.»
René Riesel, Aveux complets des véritables mobiles du crime commis au Cirad le 5 juin 1999

>> entrée du répertoire Qui sommes-nous >> Bilans

> page d'accueil du site OGM dangers

> la page de notre moteur de recherches