Bilan Moral exercice 2005

Qu'avons-nous fait depuis un an ?

Nous avons été invités à parler dans plusieurs conférences publiques à Paris, à Montrottier (forum social des villages), au technocentre Renault de Guyancourt et encore à Paris. Par ailleurs, nous avons été auditionné par la commission parlementaire d'information sur les OGM en janvier. Le texte est sur notre site. Il n'a pas suscité de question de la commission, mais nous avons pu compléter notre point de vue par des arguments très techniques sur les contaminations dans le cours des échanges qui ont suivi.

Nous avons également été invités à parler sur Radio Aligre (93.1 FM) et une fois sur Ici et maintenant. Un des membres de notre CA a organisé plusieurs émissions sur les OGM.

La télévision locale de Saint-Quentin nous a contacté à l'occasion du procès des faucheurs de Guyancourt qui se tenait à Versailles pour une intervention.

Nous avons tenu un stand à l'occasion de deux salons Vivez Nature et pour la journée internationale contre les OGM. C'est toujours une occasion unique de rencontrer des militants, d'échanger des idées, mais aussi sensibiliser le public. Nous avons également été présents au salon de l'agriculture déguisés de telle façon que notre message pouvait passer et frapper l'imagination.

Les nombreux procès de l'année nous ont donné l'occasion d'être présents à Lille, Riom, Versailles et Orléans. Les deux derniers ont consacré la victoire totale des faucheurs. Les entreprises ont décidé, comme l'état (la voix de ses maîtres), de faire appel, mais l'idée que ces fauchages puissent être illégaux mais légitimes a donc été partiellement reconnu par la justice.

Nous étions aussi présents au séminaire sur les semences qui s'est tenu en novembre à Poitiers.

Tout au long de l'année, nous collaborons avec les structures qui traitent des OGM en France. Nous sommes par exemple représentés au CA d'Inf'OGM qui diffuse une information très complète. Par ailleurs, nous collaborons activement avec un Pasteur au Togo qui veut diffuser l'information dans son pays afin de lutter contre les OGM.

En conclusion, je trouve que notre activité a été très raisonnable, vu les disponibilités des uns et des autres. Je ne peux que féliciter toutes celles et ceux qui ont participé ou initié toutes nos activités.

Pour ce qui est des perspectives, je souhaite que les membres de l'association soient bien conscients que l'association est au service de leurs projets, de leurs idées. Le but de sa structure et de sa trésorerie est de servir les idées des militants. La vitalité de l'association ne peut venir que des membres et non du seul bureau.

Fait à Paris le 26 janvier 2006

« Au-dessus de [ces hommes semblables et égaux] s'élève un pouvoir immense et tutélaire [...] qui aime que les citoyens se réjouissent, pourvu qu'ils ne songent qu'à se réjouir. Il travaille volontiers à leur bonheur ; mais il veut en être l'unique agent et le seul arbitre ; il pourvoit à leur sécurité, prévoit et assure leurs besoins, facilite leurs plaisirs, conduit leurs principales affaires, dirige leur industrie, règle leurs successions, divise leurs héritages ; que ne peut-il leur ôter entièrement le trouble de penser et la peine de vivre ? »
Tocqueville De la démocratie en Amérique

>> entrée du répertoire Qui sommes-nous >> Bilans

> page d'accueil du site OGM dangers

> la page de notre moteur de recherches