Bilan moral année 1999/2000

Notre association est toute nouvelle et pourtant, elle a déjà à son honneur quelques intiatives et réussites.

Sur le sujet des Organismes Génétiquement Modifiés (OGM), notre position est, et reste, qu'ils n'ont pas que des aspects alimentaires et environnementaux, mais aussi philosophiques, politiques, économiques, ... C'est le sens du "s" à " dangers " de notre nom !

Comme dans toute association, les membres ne peuvent pas tous consacrer leur temps à la cause. Mais qu'ils soutiennent l'action par un don/adhésion ou par du temps, la force d'un mouvement tient à cet équilibre qui nous fait avoir environ 70 membres et un fer de lance d'une bonne dizaine de personnes complémentaires, motivées et motivantes.

Je tiens à remercier les membres, qui nous ont fait confiance et qui, je n'en doute pas, parlent des OGM avec leurs proches, pour affiner leurs arguments, leurs positions.

Qu'avons-nous fait depuis un an ?

Nous avons organisé quatre réunions-débats. Celles-ci étaient avec une journaliste scientifique (sur la brevetabilité), un directeur de recherche dans un organisme de recherche public (sur les aspects scientifiques), un paysan de la Confédération Paysanne (sur les différents aspects politiques), enfin une avec un paysan de la Confédération Paysanne et un directeur de recherche de l'INRA (OGM et stérilisation des semences).

Les compte-rendus de ces conférences sont sur notre site ouaibe ou à votre disposition par courrier.

De plus, nous avons participé à deux émissions sur France Culture (Terre à Terre  et La suite dans les idées), et deux sur Radio Aligre.

Nous avons également été présents à la télévision :deux (courts) passages sur TF1 (un au 20h00 et un au 13h00), un sur Canal + et un sur LCI (un débat de 45 minutes sur le colza contaminé).

De plus, nous avons tenu des stands dans plusieurs salons bio, (Vivez Nature, ...), ce qui prend toujours une énergie importante, mais donne aussi des occasions précieuses.

Plus classiquement, nous avons été invités à faire des conférences en Province (Bannalec, Montcresson, Mâcon), en région parisienne (Orsay et Rueil) et à Paris (Salon Marjolaine et à l'Institut Curie à l'invitation d'une association de doctorants). Nous nous sommes également invités (!) à une conférence à l'Institut National de l'Agriculture, où nous craignions que le ton soit trop monocorde ... Il ne l'a pas été grâce à nous.

Nous avons également écrit un article en réponse à un article de Mme Cassé paru dans La Recherche, qui nous semblait trop scandaleusement ignorer la bibliographie. Cet article est sur le site de La Recherche.

Nous avons également fait faire des tee-shirts qui soutiennent notre cause (" Transgénique Non merci ! ") et que nous vendons.

Bien sûr, avec votre soutien, et sur la base des objectifs de l'association, nous continuerons dans ce sens. Nous avons déjà prévu des conférences (OGM et faim dans le monde le 5 décembre), des actions (distributions d'un tract entièrement repensé et actions contre les brevets sur le vivant dont nous relayons un appel contre la directive 98/44), des réflexions (rédaction d'un argumentaire sur le riz transgénique au béta-carotène), ...

Pour toutes ces raisons, nous vous demandons de continuer à vous tenir au courant, à en parler autour de vous, à nous soutenir. Les seules batailles perdues sont celles qu'on ne livre pas !

Hervé Le Meur, Président de OGM dangers

http://www.OGMdangers.org

Le 26 septembre 2000