Encyclopédie des nuisances (auteur)
Remarques sur l'agriculture génétiquement modifiée et la dégradation des espèces
Éditions de l'Encyclopédie des nuisances, 1999, 106 pp., 70 FF

[Ouvrage essentiel, critique radicale (de radix « racine »)]

Dernier paragraphe : « S'il se trouve quelque jour, dans une époque plus aimable et délivrée des superstitions scientistes, des esprits curieux d'examiner l'histoire de l'effondrement de la civilisation de la machine, la première chose qui les frappera sera sans doute l'ambiance de mortelle tristesse dans laquelle cette marche forcée vers la sécurité de la vie artificielle et ses satisfactions garanties se sera déroulée : comme si dans chaque bulletin de nouvelle « percée technique » décisive, dans chaque proclamation de victoire prochaine diffusée par les médias de masse, dans chaque jubilation à l'annonce d'une autre défaite de la nature, l'agonie finale était pour ainsi dire escomptée ; ce Blitzkrieg se connaît lui-même comme un suicide et le désespoir qui habite secrètement chacun transparaît dans la formule rituelle de la passivité réaliste, avorton du septicisme bourgeois : « C'est comme ça et on n'y peut plus rien. » Le salut de l'humanité décrété par les généticiens est marqué dès le départ du sceau de la catastrophe à laquelle on se prépare en imaginant de corriger cette nature humaine par trop vulnérable, tandis que les psychotropes et les distractions organisées font taire les pressentiments. « L'humanité, qui doute de sa possibilité de se reproduire, projette inconsciemment son désir de survivre dans la chimère des choses jamais connues, mais cette chimère ressemble à la mort. »

>> entrée du répertoire Introduction aux OGM / Bibliographie

> page d'accueil du site OGM dangers

> la page de notre moteur de recherches