Alexis de Tocqueville

« Le tabac est un objet de luxe qui a pénétré jusque dans les déserts et qui a créé parmi les sauvages une jouissance factice, qu'il faut à tout prix se procurer. Le tabac est presque aussi indispensable aux Indiens que la nourriture ; ils sont aussi tentés de recourir à la charité de leurs semblables, quand ils sont privés de l'un, que quand l'autre leur manque. Ils ont donc une cause de mendicité inconnue de leurs pères. Ce que j'ai dit pour le tabac s'applique à une multitude d'objets dont on ne saurait se passer dans la vie civilisée. Plus une société est riche, industrieuse, prospère, plus les jouissances du plus grand nombre deviennent variées et permanentes ; plus elles sont variées et permanentes, plus elles s'assimilent par l'usage et l'exemple à de véritables besoins. L'homme civilisé est donc infiniment plus exposé aux vicissitudes de la destinée que l'homme sauvage. »

Alexis de Tocqueville 1805-1859
Sur le paupérisme
premier mémoire, lu devant la société royale académique de Cherbourg en 1835.
Editions Allia, Paris, 1999.


« On n'a point encore découvert le moyen de la diviser sans la rendre improductive la propriété industrielle comme la propriété foncière ; l'industrie a conservé la forme aristocratique chez les nations modernes, alors que de toutes parts, on voyait disparaître les institutions et les moeurs que l'aristocratie avait fait naître. »

Alexis de Tocqueville 1805-1859
Sur le paupérisme
second mémoire, inachevé.
Editions Allia, Paris, 1999

>> entrée du répertoire Enjeux philosophiques des OGM

> page d'accueil du site OGM dangers

> la page de notre moteur de recherches